OKEn poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous offrir une meilleure expérience utilisateur et vous offrir des contenus personnalisés. En savoir plus et mettre à jour vos paramètres de cookies
  • Accueil
  • Histoire
  • Histoire du rhum
  • Histoire

    Histoire du rhum

    Si Cuba est aujourd’hui reconnue comme étant "l’île du Rhum", c’est notamment grâce à la combinaison de plusieurs facteurs présents sur l’île : sa canne à sucre (célèbre dans le monde entier et introduite pour la première fois par Christophe Colomb en 1493), son climat favorable, son sol fertile, et le savoir-faire unique des "Maestros Roneros" cubains (Maîtres Rhumiers). 

    Les marins, les aventuriers et les locaux avaient l’habitude d’utiliser cette canne à sucre exceptionnelle pour élaborer un nectar fermenté et une version précoce du rhum, le "tafia". Mais c’est dans les années 1800 que la qualité s’est considérablement améliorée, avec l’introduction d’alambics en cuivre et avec les premières tentatives de vieillissement. On doit ces innovations à Pedro Diago, reconnu comme étant le père du rhum cubain. C’est lui qui eut l’idée de conserver les "aguardientes," ou eaux-de-vie, dans des jarres et de les faire enterrer pour le vieillissement. 

    Pendant la seconde moitié du 19ème siècle, un rhum plus léger et plus raffiné fit son apparition. Il est plus connu sous le nom de "Ron Superior". Il fut élaboré sur les instructions de la Couronne d’Espagne, qui voulait un rhum plus délicat. Le Ron Superior est l’ancêtre du rhum cubain actuel : léger, doux, délicat, exceptionnel et consommé en cocktail ou pur. Sa popularité était telle, que, en 1860, on pouvait déjà compter plus de 1 000 distilleries à Cuba. 

    Aujourd’hui, Havana Club entretient la tradition d'élaboration de ce rhum grâce à son savoir-faire et à sa qualité. Reposant sur un savoir-faire unique de ses Maestros Roneros, Havana Club perpétue l’art de "l’añejamiento" : l’art de distiller, de faire vieillir et d’assembler des rhums de haute qualité. Le nom "Havana Club" met en valeur la tradition de la fabrication du rhum cubain. 

    La marque est étroitement liée à la culture cubaine, et les Cubains sont fiers de celle qui est devenue une référence nationale.

    Iframe